Comment le reconnaitre ?

Le Tea-tree aussi appelé « arbre à thé » est une plante de la famille des Myrtacées. Il ressemble à un arbre à fleurs blanches. On peut le rencontrer à l’état sauvage en Australie.

Quand on évoque le Tea-tree, on pense automatiquement à l’Australie. Le nom de Tea-Tree (Arbre à thé) viendrait du Capitaine Cook (XVIIIème Siècle). En effet, ses marins utilisés des feuilles d’un Melaleuca pour faire du thé. Le tea-tree est utilisé traditionnellement par les aborigènes depuis des milliers d’années. De plus, l’huile essentielle de Tea-Tree était déjà présente dans les packs des soldats australiens qui ont participé à la seconde guerre mondiale. Depuis les années 80, la filière de production australienne a su sélectionner les meilleures variétés, en termes de rendement, de croissance mais aussi de profil chromatographique. Ils ont quasiment fait de cette huile essentielle un médicament !

Origine et historique

Pour autant, l’Australie a de plus en plus de mal à produire du Tea-Tree Biologique en quantité et de manière compétitive. En cause, des conditions climatiques changeantes (sécheresse ou pluie torrentielle) et la prolifération d’un champignon (Myrtle rust) qui nécessite la pulvérisation de fongicides. Pour faire face à la demande grandissante du marché Bio, les australiens ont aidé au développement de la culture du Tea-Tree sur le continent africain et cela depuis plusieurs décennies. L’Afrique du Sud, le Kenya, le Lesotho ou encore le Zimbabwe sont aujourd’hui des producteurs d’huile essentielle de Tea-Tree Bio. La Chine a elle aussi développé de grandes plantations de Tea-Tree (non bio) et fournit à présent de grandes quantités d’huile essentielle.

Huile essentielle Tea-tree Pranarôm

Notre huile essentielle de Tea-Tree provient du même producteur australien depuis plus de vingt ans et aussi d’Afrique du Sud et du Zimbabwe. Le Tea-Tree a été introduit au Zimbabwe à la fin des années 80. Notre fournisseur a commencé la culture du Tea-Tree en 1992 et il est certifié bio depuis 2002. Il est aujourd’hui le seul distillateur du Zimbabwe. Nous travaillons avec lui depuis bientôt 10 ans et cela malgré la crise politique et économique majeure que traverse ce pays.

Pour 3 molécules (le Limonène, le Terpinen-4-ol et l’Alpha Terpinéol), l’ATTIA (ATTIA – Australian Tea Tree Industry Association) a déterminé une norme chirale caractéristique à l’huile essentielle de Tea-Tree qu’il faut respecter pour pouvoir mentionner le terme Tea-Tree sur ses bouteilles. En se basant sur cette norme, ils font depuis des années la chasse aux fraudeurs !

Dans le panel des échantillons prélevés en Europe et testés par L’ATTIA, un échantillon était le nôtre. L’huile essentielle de tea-tree Pranarôm a été reconnue par cette association, comme étant une huile de tea-tree 100% pure et naturelle distillé à la vapeur à partir de feuille de Melaleuca alternifolia. Ce qui nous permet de garantir à 100% la qualité et l’efficacité thérapeutique de cette huile essentielle.

BESOIN DE PLUS D'INFORMATIONS? >>>TROUVEZ LE POINT DE VENTE PRES DE CHEZ VOUS

A quoi sert-il ?

L’huile essentielle de tea-tree est l’huile anti-infectieuse de référence dès qu’il faut lutter contre une infection : virus, bactéries, champignons, parasites. Elle dispose de propriétés antivirales, antibactériennes, antifongiques et antiparasitaires. Son efficacité est reconnue dans le cas d’affections bucco-dentaires (aphte, gingivite), d’infections respiratoires (angine, sinusite) et dermatologiques (herpès, zona, gale). Ceci explique la présence justifiée de tea-tree dans de nombreuses synergies anti-infectieuses, quelle que soit la localisation de l’infection.

Elle est également parfaite dans la désinfection de la majorité des plaies de la peau, y compris l’acné et les abcès cutanés.

Petit plus! On pourra également mettre une goutte de cette huile sur le dentifrice pour désinfecter la bouche et blanchir les dents.

En pratique : exemples d’utilisation

Plaie cutanée (désinfection)

2 gouttes directement sur la plaie.

Bouton de fièvre

1 goutte sur le bouton, 3 à 4 fois par jour pendant 5 jours.

Mycoses

3 à 4 gouttes en massage sur la peau, 3 fois par jour pendant 5 jours.

Acné

1 goutte localement sur les boutons, 3 à 4 fois par jour.

En conclusion, la réputation de cette huile essentielle de tea-tree n’est plus à faire ! En dehors de ces applications, elle est considérée, comme une valeur sûre de l’aromathérapie médicale et familiale.

BESOIN DE PLUS D'INFORMATIONS? >>>TROUVEZ LE POINT DE VENTE PRES DE CHEZ VOUS

Cet article Huile essentielle de Tea-tree est apparu en premier sur Mon aromatherapie.
Source:Huile essentielle de Tea-tree

Il y a quelques mois, nous vous faisions découvrir notre toute nouvelle galénique : les perles d’huile essentielle unitaires. Cette galénique sous forme de perles est une véritable alternative à la prise d’huiles essentielles sous forme de gouttes. Vous ne connaissez pas encore nos nouvelles venues ? Vous êtes au bon endroit pour en savoir plus !

LES AVANTAGES DES PERLES

Soucieux du confort de tous, nous avons voulu créer une nouvelle manière de consommer les huiles essentielles qui se veut plus simple et plus pratique. Cette solution par voie orale permet donc :

Une posologie simplifiée : 1 perle équivaut à 1 goutte. Un goût neutre : pour ceux qui ont des difficultés avec le goût prononcé des huiles essentielles en gouttes. Un format pratique pouvant s’emporter partout.

Les quatre premières perles à avoir vu le jour chez Pranarôm sont les incontournables :Lavande vraie, Ravintsara, Menthe Poivrée et Cannelier de Chine.

Aujourd’hui, découvrons les bienfaits et propriétés de nos quatre nouvelles venues :

CitronnierGingembre Pin Sylvestre Origan vulgaire

BESOIN DE PLUS D'INFORMATIONS? >>>TROUVEZ LE POINT DE VENTE PRES DE CHEZ VOUS

CITRON

Originaire de Sicile, notre huile essentielle de citron est bien connue pour ses propriétés antiseptiques, toniques digestives, stimulantes hépatiques et anti-infectieuses.

Cette essence est excellente en cas de nausées, indigestions ou pour entamer une cure détox. Rappelez-vous, le mois dernier nous vous parlions des effets positifs de la détox dans notre article la cure DETOX au naturel. De plus, l’huile essentielle de Citron peut aussi être utilisée en complément de l’huile essentielle d’Origan vulgaire en cas d’infection sévère.

Posologie : • dès 12 ans : 1 perle au début ou pendant le repas, 1 à 2 fois par jour.• Pour l’adulte : 2 perles au début ou pendant le repas, 1 à 2 fois par jour.

Détox hépatique dès 12 ans : 2 perles en 1 fois le matin (durant 3 semaines)Infection : 1 perle (3 fois par jour) en complément de l’origan ou de la Cannelle.

GINGEMBRE

Cette racine, originaire de Madagascar, bien connue de la cuisine asiatique est reconnue depuis longtemps pour ses propriétés anti-inflammatoires, antalgiques, toniques digestives.

Cette huile essentielle est utilisée en cas de nausées, indigestions, constipations et également en cas de problèmes typiquement féminins comme les douleurs de règles. On retrouvera l’huile essentielle de Gingembre dans la gamme AROMAFEMINA et plus particulièrement dans les capsules confort prémenstruel.

Posologie :• Dès 12 ans : 1 perle par jour au début ou pendant le repas. • Pour l’adulte : 1 perle au début ou pendant le repas, 1 à 2 fois par jour.

PIN SYLVESTRE

Originaire de Bulgarie, l’huile essentielle de Pin sylvestre est connue depuis des décennies notamment pour son action apaisante sur les bronches. En effet, ses propriétés sont principalement décongestionnantes respiratoires, fluidifiantes bronchiques ainsi que toniques et stimulantes de l’organisme. Grâce à sa richesse en alpha pinène et limonène, l’huile essentielle de Pin sylvestre tonifie les parois veineuses et contribue à améliorer la circulation sanguine et lymphatique. Elle est donc conseillée pour apaiser les inflammations de l’arbre respiratoire et soigner une bronchite, une toux ou une sinusite. En cas de coup de pompe, elle pourra également être idéale car elle dispose de propriétés tonifiantes et dynamisantes de l’organisme.

L’huile essentielle de Pin sylvestre se retrouve dans notre Sirop voies respiratoires aromaforce conçu pour procurer une influence apaisante sur les bronches.

Posologie : • Dès 12 ans : 1 perle par jour au début ou pendant le repas. • Pour l’adulte : 1 perle au début ou pendant le repas, 1 à 2 fois par jour.

ORIGAN VULGAIRE

L’huile essentielle d’Origan vulgaire originaire de France est une incontournable des amoureux d’aromathérapie ! Et pour cause c’est une des huiles essentielles les plus puissantes et purifiantes de toutes les huiles essentielles. Connue pour ses propriétés anti-infectieuses à large spectre, dues en grande partie à son composé majoritaire le carvacrol, cette huile essentielle est utilisée en cas d’infection ou de surinfection, sévère voire répétée. En bref, elle est parfaite pour tout type d’infections, qu’elles soient bactériennes, virales, parasitaires ou fongiques.

Concernant son utilisation, il est conseillé de manier avec précaution cette huile essentielle notamment en la diluant avec une huile végétale en application locale. Par voie orale, il est préférable de la consommer sous forme de capsules. Voilà pourquoi, les perles d’Origan se révèlent être une solution idéale en alternative aux gouttes d’huiles essentielles.

Pour plus d’efficacité, il est généralement conseillé d’associer l’Origan vulgaire à la Cannelle de Ceylan. En effet, combinées ces huiles essentielles couvrent un spectre d’action impressionnant : antimicrobienne, antivirale et antifongique. Chacune de ces huiles essentielles va agir sur des souches bactériennes et virales différentes, ce qui multiplie les sites d’impact. En plus de ces effets, elles permettent de renforcer l’organisme et ses défenses naturelles de façon très globale.

Posologie : Infections de toute origine • dès 12 ans : 1 perle au début ou pendant le repas, 1 à 3 fois par jour. • Pour l’adulte : 2 perles a début ou pendant le repas, 1 à 3 fois par jour. En cas de grosse infection : cumuler avec la Cannelle / Ravintsara ou encore le citron. Si vous avez une angine par exemple : cumuler 2 perles d’Origan, 2 perles de citron et 2 perles de Ravintsara à une fréquence de 2 fois par jour (durée du traitement 3 à 7 jours).

BESOIN DE PLUS D'INFORMATIONS? >>>TROUVEZ LE POINT DE VENTE PRES DE CHEZ VOUS

Huiles essentielles et traitement allopathique

Saviez-vous que les perles d’huiles essentielles peuvent également être utilisées en complément d’un traitement allopathique ? Par exemple, si vous souffrez d’une infection comme une grippe et que vous vous soignez par des antibiotiques traditionnels, pourquoi ne pas prendre en complément des perles d’Origan et/ou de Cannelle afin de faire passer l’infection plus rapidement et qu’elle ne revienne pas la semaine suivante ? Il est prouvé qu’aucune bactérie ne parvient à résister face à ces deux huiles essentielles.

Consultez notre tableau conseils pour utiliser à bon escient vos perles en compléments ou substituts de votre traitement médicamenteux.

BESOIN DE PLUS D'INFORMATIONS? >>>TROUVEZ LE POINT DE VENTE PRES DE CHEZ VOUS
Cet article Les perles d’huile essentielle est apparu en premier sur Mon aromatherapie.
Source:Les perles d’huile essentielle

Il y a quelques mois, nous vous faisions découvrir notre toute nouvelle galénique : les perles d’huiles essentielles unitaires. Cette galénique sous forme de perles est une véritable alternative à la prise d’huiles essentielles sous forme de gouttes. Vous ne connaissez pas encore nos nouvelles venues ? Vous êtes au bon endroit pour en savoir plus !

LES AVANTAGES DES PERLES

Soucieux du confort de tous, nous avons voulu créer une nouvelle manière de consommer les huiles essentielles qui se veut plus simple et plus pratique. Cette solution par voie orale permet donc :

Une posologie simplifiée : 1 perle équivaut à 1 goutte. Un goût neutre : pour ceux qui ont des difficultés avec le goût prononcé des huiles essentielles en gouttes. Un format pratique pouvant s’emporter partout.

Les quatre premières perles à avoir vu le jour chez Pranarôm sont les incontournables :Lavande vraie, Ravintsara, Menthe Poivrée et Cannelier de Chine.

Aujourd’hui, découvrons les bienfaits et propriétés de nos quatre nouvelles venues :– Citronnier– Gingembre – Pin Sylvestre – Origan vulgaire

CITRON

Originaire de Sicile, notre huile essentielle de citron est bien connue pour ses propriétés antiseptiques, toniques digestives, stimulantes hépatiques et anti-infectieuses.

Cette essence est excellente en cas de nausées, indigestions ou pour entamer une cure détox. Rappelez-vous, le mois dernier nous vous parlions des effets positifs de la détox dans notre article la cure DETOX au naturel. De plus, l’huile essentielle de Citron peut aussi être utilisée en complément de l’huile essentielle d’Origan vulgaire en cas d’infection sévère.

Posologie : • dès 12 ans : 1 perle au début ou pendant le repas, 1 à 2 fois par jour.• Pour l’adulte : 2 perles au début ou pendant le repas, 1 à 2 fois par jour.

Détox hépatique dès 12 ans : 2 perles en 1 fois le matin (durant 3 semaines)Infection : 1 perle (3 fois par jour) en complément de l’origan ou de la Cannelle.

GINGEMBRE

Cette racine, originaire de Madagascar, bien connue de la cuisine asiatique est reconnue depuis longtemps pour ses propriétés anti-inflammatoires, antalgiques, toniques digestives.

Cette huile essentielle est utilisée en cas de nausées, indigestions, constipations et également en cas de problèmes typiquement féminins comme les douleurs de règles. On retrouvera l’huile essentielle de Gingembre dans la gamme AROMAFEMINA et plus particulièrement dans les capsules confort prémenstruel.

Posologie :• Dès 12 ans : 1 perle par jour au début ou pendant le repas. • Pour l’adulte : 1 perle au début ou pendant le repas, 1 à 2 fois par jour.

PIN SYLVESTRE

Originaire de Bulgarie, l’huile essentielle de Pin sylvestre est connue depuis des décennies notamment pour son action apaisante sur les bronches. En effet, ses propriétés sont principalement décongestionnantes respiratoires, fluidifiantes bronchiques ainsi que toniques et stimulantes de l’organisme. Grâce à sa richesse en alpha pinène et limonène, l’huile essentielle de Pin sylvestre tonifie les parois veineuses et contribue à améliorer la circulation sanguine et lymphatique. Elle est donc conseillée pour apaiser les inflammations de l’arbre respiratoire et soigner une bronchite, une toux ou une sinusite. En cas de coup de pompe, elle pourra également être idéale car elle dispose de propriétés tonifiantes et dynamisantes de l’organisme.

L’huile essentielle de Pin sylvestre se retrouve dans notre Sirop voies respiratoires aromaforce conçu pour procurer une influence apaisante sur les bronches.

Posologie : • Dès 12 ans : 1 perle par jour au début ou pendant le repas. • Pour l’adulte : 1 perle au début ou pendant le repas, 1 à 2 fois par jour.

ORIGAN VULGAIRE

L’huile essentielle d’Origan vulgaire originaire de France est une incontournable des amoureux d’aromathérapie ! Et pour cause c’est une des huiles essentielles les plus puissantes et purifiantes de toutes les huiles essentielles. Connue pour ses propriétés anti-infectieuses à large spectre, dues en grande partie à son composé majoritaire le carvacrol, cette huile essentielle est utilisée en cas d’infection ou de surinfection, sévère voire répétée. En bref, elle est parfaite pour tout type d’infections, qu’elles soient bactériennes, virales, parasitaires ou fongiques.

Concernant son utilisation, il est conseillé de manier avec précaution cette huile essentielle notamment en la diluant avec une huile végétale en application locale. Par voie orale, il est préférable de la consommer sous forme de capsules. Voilà pourquoi, les perles d’Origan se révèlent être une solution idéale en alternative aux gouttes d’huiles essentielles.

Pour plus d’efficacité, il est généralement conseillé d’associer l’Origan vulgaire à la Cannelle de Ceylan. En effet, combinées ces huiles essentielles couvrent un spectre d’action impressionnant : antimicrobienne, antivirale et antifongique. Chacune de ces huiles essentielles va agir sur des souches bactériennes et virales différentes, ce qui multiplie les sites d’impact. En plus de ces effets, elles permettent de renforcer l’organisme et ses défenses naturelles de façon très globale.

Posologie : Infections de toute origine • dès 12 ans : 1 perle au début ou pendant le repas, 1 à 3 fois par jour. • Pour l’adulte : 2 perles a début ou pendant le repas, 1 à 3 fois par jour. En cas de grosse infection : cumuler avec la Cannelle / Ravintsara ou encore le citron. Si vous avez une angine par exemple : cumuler 2 perles d’Origan, 2 perles de citron et 2 perles de Ravintsara à une fréquence de 2 fois par jour (durée du traitement 3 à 7 jours).

Huiles essentielles et traitement allopathique

Saviez-vous que les perles d’huiles essentielles peuvent également être utilisées en complément d’un traitement allopathique ? Par exemple, si vous souffrez d’une infection comme une grippe et que vous vous soignez par des antibiotiques traditionnels, pourquoi ne pas prendre en complément des perles d’Origan et/ou de Cannelle afin de faire passer l’infection plus rapidement et qu’elle ne revienne pas la semaine suivante ? Il est prouvé qu’aucune bactérie ne parvient à résister face à ces deux huiles essentielles.

Consultez notre tableau conseils pour utiliser à bon escient vos perles en compléments ou substituts de votre traitement médicamenteux.

BESOIN DE PLUS D'INFORMATIONS? >>>TROUVEZ LE POINT DE VENTE PRES DE CHEZ VOUS
Cet article Les perles d’huiles essentielles est apparu en premier sur Mon aromatherapie.
Source:Les perles d’huiles essentielles

Que sont les virus ?

Les virus sont des agents infectieux de petite taille qui possèdent un seul type d’acide nucléique, ADN ou ARN, et qui ne peuvent se multiplier que dans les cellules vivantes d’animaux, de plantes ou de bactéries. Leur nom vient du mot latin ‘uirus’ qui signifie ‘venin ou poison’. Les virus sont classés en fonction de leur teneur en acide nucléique (ADN ou ARN), de leur taille, de la forme de leur capside et de la présence d’une enveloppe lipoprotéique.

Les Adenovirus (responsables des infections des voies respiratoires supérieures chez l’homme), Asfarvirus (comme celui qui a provoqué la peste porcine africaine), Herpesvirus, Papillomavirus ou Poxvirus appartiennent au groupe de Virus à ADN1. Les Retrovirus (dont HIV ou virus de Sida), Influenza Virus (responsable des épidémies et pandémies de grippes, ‘grippes type A : H1N1, H5N1 et H3N2’), Coronavirus, Filovirus, Reovirus ou Picornavirus, appartiennent au groupe de Virus à ARN1.

Qu’est-ce que le Coronavirus ?

Les Coronavirus sont des virions en forme de couronne d’environ 120 nm de diamètre (2) qui se transmettent par voie aérienne et provoquent des maladies respiratoires et gastro-intestinales chez l’homme, la volaille et les bovins. On dénombre six coronavirus dont quatre sans gravité, avec de légers symptômes pseudo-grippaux, et deux hautement pathogènes pour l’homme. Ces deux derniers infectent les voies respiratoires supérieures et inférieures et provoquent des maladies respiratoires graves, accompagnées de fièvre, de toux et de douleurs musculaires; le Coronavirus SRAS-CoV (syndrome respiratoire aigu sévère) et le Coronavirus MERS-CoV (syndrome respiratoire du Moyen-Orient). Ils étaient à l’origine des épidémies en 2002 et 2003.

Le nouveau virus chinois, identifié pour la première fois, appartient à la famille des coronavirus. Depuis l’apparition de l’épidémie dans la ville chinoise de Wuhan en décembre 2019, il a fait 170 décès en chine et il n’arrête pas de se propager dans le monde sans provoquer de décès. Arnaud Fontanet, responsable de l’unité d’épidémiologie des maladies émergentes à l’Institut Pasteur à Paris explique à l’AFP qu’il s’agit du « septième coronavirus capable de donner des manifestations cliniques chez l’humain »(3). L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) l’a nommé “Coronavirus 2019-nCoV”, il provoque les mêmes symptômes que le SRAS-CoV et MERS-CoV.

Pour le moment, on ne dispose pas encore du recul nécessaire et de données suffisantes sur le Coronavirus 2019-nCoV pour établir des traitements ou de vaccination. Le seul moyen pour éviter d’être contaminé est d’appliquer des mesures strictes de prévention et d’hygiène générales contre toute infection.

Quelles sont les mesures de précaution contre les infections virales ?

Laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon, et particulièrement après chaque mouchage.Se couvrir la bouche et le nez lorsqu’on tousse ou éternue ; ou faites-le dans le coude et non dans les mains.Utiliser des mouchoirs en papier à usage unique afin d’éviter la dissémination des virus.Eviter les contacts physiques avec des personnes potentiellement infectées.Surveiller les symptômes d’une infection respiratoire fébrile avec fatigue, fièvre, toux et douleurs thoraciques. Si une personne présente les symptômes ci-dessus, il est conseillé de consulter sans tarder un médecin.Renforcer le système immunitaire en faisant attention à la qualité de l’alimentation et du bon sommeil.

Comment se protéger davantage ?

Plusieurs travaux de recherche (4-6) montrent que les huiles essentielles ont un grand pouvoir antiviral contre les virus à ARN et à ADN. Elles peuvent être utilisées pour désinfecter les mains, assainir l’environnement et soutenir le système immunitaire :

Aseptiser les mains en appliquant sur les paumes des mains des solutions hydroalcooliques ou quelques gouttes d’huile essentielle de Ravintsara, d’Eucalyptus radié de Tea Tree ou de la Solution Défenses Naturelles Aromaforce.Aider le système immunitaire en prenant des compléments alimentaires, y compris ceux aux huiles essentielles tels que les Oléocaps 1 et/ou Oléocaps 4Renforcer le système immunitaire en appliquant localement sur les poignets, le thorax ou le dos la Solution Défenses Naturelles Aromaforce.Assainir l’air en utilisant le spray assainissant Aromaforce et/ou en diffusant à l’aide d’un diffuseur la Solution Défenses Naturelles Aromaforce ou les HE de Ravintsara et/ou d’Eucalyptus radié,

Références bibliographiques

Rogers, K. (Ed.). (2010). Bacteria and viruses. Britannica Educational Publishing. Black, J. G. (2008). Microbiology : principles and explorations. 7th ed. Hoboken (N.J.): Wiley.Rédaction (29 Janvier 2020). Santé : L’essentiel à savoir afin d’éviter le Coronavirus. Gnadoe Magazine https://gnadoemagazine.com/coronavirus-lessentiel-a-savoir-afin/ .Wu, S. et al. (2010, April). Essential oil attenuates influenza virus infection via inhibition of membrane fusion in vitro. In journal of investigative medicine (Vol. 58, No. 4, p. 677Wang, W. et al. (2008). Anti-virus activity of combined essential oil on infectious bronchitis virus. Indian veterinary journal, 85(11), 1147-1148Jackwood, M. W. et al. (2010). Avian coronavirus infectious bronchitis virus susceptibility to botanical oleoresins and essential oils in vitro and in vivo. Virus research, 149(1), 86-94.
Cet article Comment faire face aux virus ? est apparu en premier sur Mon aromatherapie.
Source:Comment faire face aux virus ?

Le Do It Yourself (DIY), sûrement en avez-vous déjà entendu parler mais peut-être n’en avez-vous jamais fait ! Tout d’abord, « DIY » signifie littéralement « Faites-le-vous-même ». Ce mouvement en vogue depuis plusieurs années peut parfaitement être étendu en aromathérapie, car il est tout à fait possible de réaliser ses propres synergies d’huiles essentielles et végétales. Si vous désirez vous lancer dans les préparations maison alors cet article vous permettra d’avoir les bases du DIY.

Pourquoi faire une synergie ?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une synergie ? Une synergie consiste à associer différentes huiles essentielles et/ou végétales afin de renforcer l’action recherchée. Ces huiles peuvent avoir des propriétés différentes, permettant ainsi d’obtenir un mélange agissant à différents niveaux. Cependant, si elles ont les mêmes propriétés elles pourront se renforcer mutuellement pour obtenir l’effet voulu car elles auront des modes d’action différents.

Ces synergies peuvent être utilisées de plusieurs façons (voies d’administration) :

Par voie cutanée, voie privilégiée, c’est-à-dire sur la peau en massage diluées dans une huile végétale. D’où la nécessité de connaitre le dosage d’huiles essentielles et d’huiles végétales. Par voie olfactive, grâce à un Aromastick inhalateur, un diffuseur ou simplement en respirant au flacon. Par voie orale/ sublinguale en respectant bien les proportions et en diluant dans un support neutre tel qu’un comprimé neutre, un sucre, une cuillère d’huile végétale, etc.

Rendez-vous sur l’article de blog « Comment prendre les huiles essentielles ? Les différentes galéniques«  pour en savoir plus!

Comment déterminer le dosage ?

Le dosage d’huiles essentielles va dépendre de l’utilisation que l’on veut en faire. En effet, en fonction de l’utilité le pourcentage de dilution d’une huile essentielle dans une huile végétale ne sera pas le même. Ce qui veut dire que le pourcentage de dilution ne sera pas le même si vous souhaitez soigner un rhume ou soigner une fracture.

Chez Pranarôm, on considère que 1 ml correspond à 30 gouttes.

Si vous souhaitez par exemple, réaliser un soin maison du style sérum pour le visage afin d’hydrater, nourrir votre peau (peau sans problème particulier), dans ce cas l’on conseillera de diluer à 1% l’huile essentielle dans le soin. Dans cet exemple, on diluera donc 1% d’huile essentielle de lavande vraie dans 50 ml d’huile végétale de jojoba. (Rendez-vous en bas de page pour le calcul complet).*

Pour un usage cutané, la dilution va varier selon l’usage et l’organe ciblé. Il est traditionnellement admis d’utiliser les dilutions suivantes :

1 % : action dermocosmétique3 % : action réparatrice tégumentaire: solution nasale, auriculaire, vaginale5 % : action sur le système nerveux7 % : action circulatoire, sanguine et lymphatique10 % : action musculaire, tendineuse, articulaire 15 % : action sport et compétition20 % : action systémique pour les peaux sensibles (bébés) solution pour les HE dermocaustiques (phénols)30 % : action locale très puissante

Comment composer ma synergie ?

Dans un flacon compte-goutte ou flacon pompe :

Versez les gouttes d’huiles essentielles en commençant toujours par la plus petite quantité. Toujours incliner votre flacon à 45° pour que les huiles essentielles tombent en goutte à goutte et non en rafale et pour calculer le nombre de gouttes facilement. Remplissez le flacon d’huile végétale jusqu’au rétrécissement du flacon. Une fois la synergie terminée, refermez le flacon et agitez pour homogénéiser le mélange.Pensez à toujours inscrire le nom de la synergie sur le flacon ainsi que la date à laquelle vous l’avez préparée.

Sur un stick inhalateur :

Sortez le coton à imbiber du stick inhalateurDéposez avec précaution les gouttes d’huile essentielle sur toute la longueur du coton.Replacez le coton dans le stick et fermez avec la base.Votre stick ne sent plus assez ? Retirez délicatement la base du stick et ajoutez de nouveau le nombre de gouttes requis sur le coton.

Comment conserver ma synergie?

Très sensibles aux rayons ultraviolets qui modifient leur structure biochimique, les huiles essentielles se conservent dans des flacons de verre (brun, vert, bleu). Très volatiles, elles perdront progressivement leur action si elles ne sont pas scellées dans des flacons étanches. N’oubliez pas de fermer votre flacon après utilisation pour préserver sa richesse en molécules et donc son efficacité.

En suivant ces quelques règles de base, une synergie d’huiles essentielles pourra être conservée pendant 1 an.

Par contre, dans le cas d’une synergie à base d’huiles essentielles et d’huiles végétales, on conseillera de l’utiliser dans les 6 mois. En effet, les huiles végétales sont plus sensibles à l’oxydation, c’est-à-dire qu’il faut les protéger de l’air, la lumière et la chaleur.

En mode récupération ?

Vous avez envie de nettoyer vos flacons ? Il faut bien l’admettre, nettoyez ces flacons d’huiles essentielles et végétales n’est pas chose facile, bien au contraire ! Les huiles essentielles sont difficiles à nettoyer pour plusieurs raisons : fortes odeurs, aspect « gras », parfois même elles sont colorées.

Voici quelques astuces :

Remplir une bassine d’eau très chaude (supérieur à 70°C)Mettre du liquide vaisselle dans cette eauLaisser tremper les flacons 2 heures ou plusRincer ensuite chaque flacon à l’eau claireBien souvent, à ce stade-là : ça ne suffit toujours pas.Utiliser un goupillon et frotter ! + Quelques gouttes de liquide vaisselleNe pas sauter cette étape, c’est ce qui va faire toute la différence.Rincer de nouveau à l’eau claireLaisser sécher à l’air, dans le sens inverse

Précautions classiques des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont composées de molécules aromatiques très puissantes, il est donc important de respecter les modes d’utilisation, dosages et précautions d’emploi afin d’éviter tout risque. Voici quelques précautions classiques auxquelles vous pouvez vous référer :

Déconseiller l’utilisation d’huiles essentielles pures si vous n’êtes pas habitué. Privilégier toujours la dilution dans un support : huile végétale, beurre de karité, spécialité pharmaceutique, gel douche, shampoing, miel, sucres, sirops, yaourt, mie de pain, comprimé neutre sans lactose ou autre support.Ne pas appliquer ou avaler des huiles essentielles ou essences contenant des coumarines (=> donc les citrus, les agrumes) avant de s’exposer au soleil (photosensibilisante). En cas de terrain allergique, faire au préalable un test cutané dans le pli du coude. Attendre 10 -15 minutes pour voir si vous réagissez mal ou non. Pour l’utilisation des huiles essentielles chez les bébés, les enfants, les femmes enceintes et allaitantes, il est primordial de se référer à un pharmacien ou un médecin au préalable afin d’agir en toute sécurité.

Suite du calcul voir astérisque ci-dessus.

*Dans cet exemple, nous voulons diluer 1 % d’huile essentielle dans 50 ml d’huile végétale. En effet, nous souhaitons simplement créer un soin hydratant et nourrissant pour un visage qui n’a pas de souci particulier. Je choisis donc le dosage huile essentielle à 1 %.1/ Calculons la dose en ml d’huile essentielle :1 % de 50 ml = 0,5 ml d’huile essentielle.Il faut donc mettre 0,5 ml d’huile essentielle dans 49,5 ml (=50-0,5) d’huile végétale.– Remplir jusqu’à la base du goulot. 2/ Faisons maintenant la conversion entre les ml et le nombre de gouttes :1 ml = environ 30 gouttes d’huile essentielle.Règle de trois pour déterminer le nombre de gouttes d’huile essentielle : (30*0,5)/1= 15 gouttesDonc, il faut ajouter 15 gouttes d’huile essentielle dans 49,5 ml d’huile végétale.

Lien : https://phytoetsens.com/nettoyer-flacons-huile-essentielle/
Cet article Les bases du DIY est apparu en premier sur Mon aromatherapie.
Source:Les bases du DIY