Article mis en avant

Protégez vous

Protégez votre entourage

Prenez soins de vous.

En cas de suspicion sans symptômes graves , n'appelez pas le 15, sauf en cas de détresse respiratoire, appelez le médecin traitant.

En cas de suspicion, NE PAS PRENDRE d'AINS (anti inflammatoires non stéroidiens), exemple : ibuptofène (ADVIL, NUROFEN), aspirine etc...

L’huile essentielle de Ravintsara est une incontournable pour les amoureux d’aromathérapie. Reconnue pour ses superbes propriétés anti-virales, immunostimulantes et anti-infectieuses, elle permet de lutter contre de nombreux maux.

Comment le reconnaitre ?

Le Ravintsara ou Camphrier de Madagascar (Cinnamomum camphora CT 1,8 cinéole)
 fait partie de la famille des Lauracées.

Aussi bien sauvage que cultivé, l’arbre touffu mesure 5 à 8 mètres et peut atteindre jusqu’à 15 mètres. Il apprécie les zones humides et ensoleillées. Il privilégie les zones à forte pluviométrie, des températures supérieures à 5°C, et un sol sablonneux et drainant car ses racines ne supportent pas d’être gorgées d’eau.

Les feuilles de couleur sombre sont ovales, larges, persistantes et brillantes sur la face supérieure. Elles dégagent une odeur fraîche liée à la présence du 1.8 cinéole. L’huile essentielle de Ravintsara est obtenue par la distillation des feuilles.

La floraison a lieu de novembre à janvier, les fleurs sont verdâtres et comptent 3 pétales. Le fruit est constitué d’une baie divisée en 6 quartiers contenant chacun une graine.

Origine

Encore inconnu dans les années 1980, le Ravintsara est importé d’Asie jusqu’à Madagascar. A l’origine, cette espèce contient une grande concentration de camphre mais sa composition chimique a évoluée sur le sol malgache. Lors de son implantation dans les terres de Madagascar, la plante mute et ne contient pratiquement plus de camphre ; en revanche elle s’enrichit en une autre molécule : le 1.8 cinéole. Utilisé en médecine traditionnelle par les tradi-praticiens, il est très efficace pour soigner plusieurs maladies. D’où son appellation de Ravintsara, qui signifie « feuille bonne à tout ». En malgache : Ravina = Feuille, Tsara = Bonne. On la décrit comme miraculeuse, capable de guérir toutes sortes de maladies et d’infections, un « arbre-médecine ». Les malgaches s’en servent pour soigner une multitude de maux, et pour parfumer le rhum artisanal.

La particularité du Ravintsara réside dans le fait qu’une fois adapté au terroir malgache, il est devenu un camphrier sans camphre. Dans les zones humides de basse altitude, on assiste à sa croissance rapide. Par contre, sur les hautes terres, sa croissance est plutôt ralentie et sa qualité nettement supérieure. En effet, suite au stress hydrique et au climat plus frais, l’arbre produit plus d’essence et gagne ainsi en composition (cinéol) et en qualité olfactive.

A quoi sert-il ?

Le Ravintsara fournit une huile essentielle exceptionnelle pour lutter contre les maux de l’hiver et autres virus. Elle est impressionnante à tout point de vue : efficacité, innocuité, tolérance. Elle est utilisée pour les infections respiratoires telles que les rhinites, rhino-pharyngites, toux grasses. Superbe antivirale, elle est aussi une alliée utile pour la prévention de la grippe, et pour lutter contre toute forme d’infection virale : herpès, hépatite… Neurotonique, elle rééquilibre le système nerveux, elle tonifie lors d’un coup de mou et ralentit à l’inverse les coups de « speed ». Chaque individu pourra donc réagir différemment face à cette huile essentielle, certains vont se sentir plus calmes et d’autres plus dynamiques. Elle permet de rééquilibrer l’organisme et de retrouver l’apaisement.

En pratique

Comme nous le disions ci-dessus, cette huile essentielle est une alliée de choix contre de nombreux maux, tels que : le rhume, la rhinite, la sinusite, le zona, l’herpès, etc. En fonction de son utilisation, elle pourra être utilisée en voie orale, en voie cutanée ou encore en olfaction.

BESOIN DE PLUS D'INFORMATIONS? >>>TROUVEZ LE POINT DE VENTE PRES DE CHEZ VOUS

Voici quelques astuces et conseils d’utilisation :

BOOSTER SON IMMUNITÉ

2 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara sur les poignets chaque matin (5 jours sur 7) ou 1 à 2 perles de Ravintsara avant le petit déjeuner, chaque jour, pendant la période délicate.

GRIPPE

En cas de grippe ou de virus, 4 gouttes sur le thorax, 4 x / jour pendant 7 jours ou si vous préférez sur la colonne vertébrale. Pour les petits, massez 1 goutte diluée avec 2 gouttes d’huile végétale de noyau d’abricot sur la voûte plantaire (5 jours sur 7). Grâce à cette application cutanée, non seulement vous aurez tous les bienfaits de la voie cutanée (directement dans le sang) et en plus les bienfaits respiratoires et ORL. De plus, ce qui est intéressant avec l’application sur les voûtes plantaires, c’est qu’elles sont en contact direct avec la voie pulmonaire. De ce fait, les poumons bénéficieront directement des bienfaits du cinéol du Ravintsara. En cutané : vous pouvez par mesure de précaution, diluer l’huile essentielle de Ravintsara dans une huile végétale au choix.

BOUTON DE LÈVRE

Diluer 1 goutte d’huile essentielle de Ravintsara avec une huile végétale et appliquer sur la zone touchée.

NEZ QUI COULE

En inhalation 5 gouttes dans un bol d’eau fumante, en l’absence de fièvre, durant 1 à 10 minutes, inhalé (3x/jour et il est recommandé de ne pas sortir immédiatement dehors après une inhalation.)Seconde astuce : Diluer 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara avec une huile végétale et masser au niveau des sinus. Attention, à ne pas mettre l’huile essentielle trop près des yeux. En cas d’huile essentielle dans les yeux, rincez immédiatement avec une huile végétale.

CRÉER SON SPRAY ASSAINISSANT

Associez :200 gouttes d’essence de Citron 300 gouttes d‘huile essentielle de Ravintsara 80 gouttes d’huile essentielle de Lavande vraieLe tout dans un contenant Spray 30 ml. À vaporiser à raison de plusieurs fois par jour si nécessaire pour assainir l’air et parfumer agréablement.

Pas envie de créer votre spray assainissant ? Diffusez l’huile essentielle de Ravintsara à l’aide de votre diffuseur à raison de 10 à 20 minutes, 3 fois par jour (10-15 gouttes d’huile essentielle suffisent).

La diffusion via un diffuseur ou via un spray permettra d’assainir l’atmosphère. Ce geste simple permet de renforcer l’immunité et d’éviter le risque de contamination. Vous pouvez également associer les huiles essentielles de Pin Sylvestre ou encore d’Epinette noire dans votre synergie diffusion.

Précautions d’emploi :

Déconseillé pendant les 3 premiers mois de la grossesse et chez la femme allaitante Pour les enfants en usage cutané uniquement : dès l’âge de 3 ans (voir la posologie)Les asthmatiques et les épileptiques craignent un taux trop élevé de 1,8 cinéole. Le Ravintsara doit être utilisé en connaissance de cause.

Une bonne alternative pour les personnes asthmatiques est l’huile essentielle de Mandravasarotra. Elle est aussi un trésor malgache mais provient de l’autre côté de l’île !

Pour en savoir plus, demandez conseils aux professionnels de la santé.

BESOIN DE PLUS D'INFORMATIONS? >>>TROUVEZ LE POINT DE VENTE PRES DE CHEZ VOUS

Lien :https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/HuilesEssentielles/Fiche.aspx?doc=huile-essentielle-ravintsara
Cet article Huile essentielle de Ravintsara, un trésor Malgache est apparu en premier sur Mon aromatherapie.
Source:Huile essentielle de Ravintsara, un trésor Malgache

Voici mon avis de pharmacien, puisqu'on me le demande plusieurs fois par jour. C'est compréhensible, alors je vais d'expliquer pourquoi finalement, nous ne sommes pas tous à fond pour la Chloroquine. 

Postulat de départ: si la chloroquine a une chance de réduire le taux de mortalité pour de vrai, il faut l'utiliser. C'est déjà le point de départ. Tout le monde est d'accord sur ça.

Mais les études du Pr Raoult ne permettent pas encore de dire cela.

J'ai lu les études, pas les journaux, mais bien les études, chinoises, marseillaises, etc... pour le moment, cela ne dit qu'une chose: très probable réduction de la durée de contagiosité.

Et on le voit surtout dans des tests correctement menés par les chinois plutôt que par lui même d'ailleurs. Les dosages sont moindres, et montrent une amélioration des cas, sensible, significative mais pas miracle, et pour le moment, rien ne dit que cela permet d'éviter le décès des cas qui se seraient aggravés. C'est bien le point qui fait litige: on ne sait pas encore qui cela permet réellement d'éviter des décès.

Concernant ses essais, il fait l'usage d'une association totalement contre indiquée pour risque d'accident cardiaques MAJEURS. Voila pourquoi on veut faire super attention. De plus, les personnes plus âgées ou fragiles, ont déjà dans leurs traitements des molécules qui sont totalement contre-indiquées avec les 2 molécules qu'utilise le Pr Raoult. On parle d'anti dépresseurs, d'anti-arythmiques, de diurétiques, d'antibiotiques, d'antifongiques, et j'en passe. Il a d'ailleurs exclu ces personnes des traitements : cela représente déjà une assez grande partie de la population passé un certain âge.

Les 2 études de Raoult ont plusieurs problèmes: 

La première étude, il a retiré un cas de personne décédée, 3 personnes parties en réanimation et 2 autres qui n'ont pas fini l'étude, sur 26 cas. Cela n'améliore donc pas le pronostic vital selon ces chiffres. 
En conséquence, le risque est le suivant : si le pronostic vital n'est pas amélioré et qu'on ajoute un risque majeur d'accident cardiaque: le patient risque 2 choses : décéder du covid ou décéder de l'association du Pr Raoult. 
Bien entendu, on peut limiter les risques avec un suivi sous ECG avant, pendant, 4h après, et les jours suivants, c'est d'ailleurs ce qui est préconisé actuellement. Mais l'utilisation surveillée dans le cadre des cas graves est a mon avis très risqué, et peu judicieux.

En tout cas, ce suivi, s'il était généralisé nécessiterai beaucoup plus de personnel, qui ne sera pas disponible ailleurs. Sans parler du matériel également nécessaire. Car en faisant cela, nous hospitaliserions beaucoup plus de personnes qu'actuellement. Je pense à minima 4 ou 5 fois plus. 

La seconde étude, est basée sur 80 patients, 
dont la moyenne d'âge est bcp plus jeune que la réalité, cela limite donc les cas de personnes plus fragiles, 
sur des personnes qui se sont présentées d'elles même à l'hôpital, donc également moins fragile. 
Il a exclu de l'étude les personnes qui présentaient des signes d'aggravation dans les 3 premiers jours du traitement, et n'a pas comparé avec un autre groupe. En gros, sa seconde étude ne dit pas grand chose non plus. 

Ses 2 études, montrent une chose, il faut étudier afin de voir si c'est réellement un bénéfice risque amélioré par rapport à la non administration, au niveau du pronostic vital. Et pour le moment, c'est pas si évident. 

La dernière étude chinoise est plus intéressante, mais montre que le bénéfice est quand même limité, bien qu'on voit qu'il pourrait y avoir un intérêt. L'étude se concentre par contre pas du tout sur la bonne moyenne d'âge : moyenne à 45 ans environ. ... En tout cas, il faut pour le moment mieux étudier la molécule.

Si je me mets à la place des décideurs, je me dis que le confinement du patient covid+ à la maison pendant 14j, avec la surveillance à distance organisée par les hôpitaux et le 15, fait prendre beaucoup moins de risque au patient, à la contagion qui pourrait être provoqué par les multiples contrôles à effectuer à l'hôpital et donc de très nombreux déplacement, sans parler de la monopolisation de personnel et de matériel dont ils ont déjà besoin.
Concernant les cas graves, pour le moment, l'amélioration n'est pas aussi visible que les médias veulent transmettre, et le risque est que ces améliorations soient contrebalancées par une augmentation importante de risques cardiaques majeurs, si pas suivis suffisamment.

Ce que je sais, c'est que la communication de ce professeur a provoqué , comme ce fut le cas il y a quelques années avec d'autres médecins, une mauvaise compréhension et une peur du public, ainsi qu'une utilisation non controlée, avec augmentation des accidents cardiaques suite à l'utilisation de l'hydroxychloroquine : les cas d'accidents se sont multipliés (avec des décès) depuis les annonces de ce médecin, les pharmaciens se font agresser, et les médecins aussi pour obtenir des prescriptions et le traitement. Cette situation est inacceptable.  

Je ne suis pas là pour convaincre les personnes mais pour essayer d'apporter un peu de clarification aux personnes qui se sentent perdues. Et qui demandent conseil au comptoir.

Excellente soirée à vous tous, et prenez soins de vous.

Parce qu’on ne remerciera jamais assez les médecins, infirmiers, services de secours, et tous ces professionnels de santé ou de la logistique que tout le monde salue toujours, notamment le gouvernement, je souhaite aussi remercier et féliciter chacun de mes confrères et leurs équipes, qui sont au front tous les jours, avec les patients, pour leur mission de santé publique sans penser à eux-mêmes.

Pas de droit de retrait? Je sais que vous n’y pensez même pas.

Avoir peur de tomber malade? Je sais que vous n’y pensez même pas.

Je suis fier de notre profession, de leur engagement, de leur volonté et de leur courage! Je tiens à les remercier et les féliciter également.

Mes confrères, mes collègues, mes amis, je vous aime.

Histoire rédigée par une enseignante de Garches (ma commune) à destination des enfants.

“Il était une fois dans un pays lointain un roi-virus nommé « Coronavirus ».
Il portait une couronne sur la tête et rêvait de conquérir le monde.
Son super pouvoir était de chatouiller les nez des petits enfants, gratouiller les gorges pour les faire tousser et leur donner de la fièvre.

D’abord en Chine, il a voulu embêter les petits enfants Chinois.
Mais, les enfants se sont tous cachés dans leur maison et il ne les a pas trouvés.
« Toc, toc ,toc….il y a quelqu’un ?….
les enfants ont été très sages, ils sont restés quelques jours, quelques semaines sans répondre, chez eux, avec leur famille.
Et le roi Coronavirus a commencé à s’ennuyer ; il a embêté beaucoup d’adultes : certains papas et certaines mamans ne pouvaient pas aller au bureau, d’autres travaillaient à la maison, d’autres sont allés voir le médecin .
Alors, le roi Coronavirus a trouvé ce pays pas très drôle…
« Ggggrh, Ce pays n’est pas drôle, tout est fermé dans la ville…pas de restaurant, pas de cinéma, pas de piscine, pas de musée ouvert…pas de petits enfants pour jouer avec moi…Je vais partir voir ailleurs ».
Les petits enfants Chinois avaient gagné…Ils pouvaient à nouveau ressortir. Le roi Coronavirus décidait de partir et d’aller à la conquête d’autres pays.

Alors, Coronavirus s’est dit : « Mais pourquoi je n’irais pas voir l’Europe ?
Il y fait bon vivre au printemps ! Moi, je veux voyager, je veux voir beaucoup de pays, je veux voir du monde,…. ».
Comme il avait un peu la grosse tête, il a dit : « Moi, je suis plus fort…je vais conquérir le monde 🌎, je vais voir tous les pays du monde, tous les continents…après l’Asie,l’Europe, l’Afrique, les Amériques, l’Australie… ».

Mais là aussi, partout, tout le monde se cache pour faire croire qu’il n’y a personne…on se cache dans nos maisons, on ferme tous les magasins, les restaurants, les cinémas, les endroits où on fait du sport, les écoles …
Certes, ce n’est pas très drôle mais…il faut se dire que ce n’est pas pour longtemps.

On ne se voit plus tous ensemble mais ce que Coronavirus ne sait pas et je vais vous dire un secret :
« Chut, rapproche-toi…tu es un super héros et tu as des supers pouvoirs :
• Continue à bien te laver les mains ….Le roi Coronavirus déteste et s’en va
• Sois sage…Papa et Maman adorent et ça leur ramènera le sourire, arme magique »

Et nous avons des supers amis : les docteurs sont en train de chercher une parade pour casser la couronne de Coronavirus, un vaccin …et ils sont là pour soigner nos vilains rhumes …
Alors, n’oublie pas , si tu es un super héros, utilise tes supers pouvoirs…
Nous allons gagner !

En plus, nous avons une arme magique : le téléphone : il permet d’appeler les personnes qu’on ne peut pas voir…les papis et mamies, les copains et copines, … et s’envoyer des messages, des photos …et à la maîtresse de vous faire travailler !

À bientôt pour de nouvelles aventures, la maîtresse qui vous aime et ne vous oublie pas.”

Signé Nathalie Robin.

https://www.facebook.com/nathalie.robin.96