Les huiles végétales reviennent sur le devant de la scène et pour cause, leur efficacité est prouvée depuis des siècles par des usages ancestraux. Leur qualité est aujourd’hui très contrôlée, ce qui permet d’avoir accès à de véritables trésors et de pouvoir véritablement se fier à leur composition. Il est dès lors facile de bien choisir son huile végétale en fonction des usages liés aux compositions, d’une odeur, d’un goût* ou d’une texture particulière.
Quelle est la différence entre une huile végétale et un macérât huileux ?
Une huile végétale est issue de corps gras extraits des graines, pépins, noyaux d’une plante. On y retrouve par exemple les huiles végétales de Noyau d’abricot, de Jojoba, d’Avocat, de Nigelle, d’Argan, d’Amande douce, de Rose musquée, d’Onagre, etc.
Tandis qu’un macérât huileux est une méthode d’extraction des principes actifs d’une plante par la macération dans une huile végétale neutre de base, généralement de tournesol, afin qu’elle s’imprègne d’un maximum de molécules actives. On y retrouve par exemple le macérât de Carotte, de Millepertuis, d’Arnica, de Calendula etc.
Comment reconnaître une huile végétale ou un macérât de qualité ?

Afin de préserver les actifs naturels qu’elle contient, l’huile doit être extraite de façon exclusivement mécanique à basse température : c’est la pression à froid.
L’huile ne doit subir aucun traitement avant ou après le pressage. Elle est dite vierge.
L’huile doit être bio pour éviter les résidus de pesticides qui en altéreraient la qualité.
L’huile doit être conservée à l’abri de l’air, de la chaleur et de la lumière.
Sa durabilité dépend essentiellement de sa composition en acides gras. Les huiles végétales riches en acides gras essentiels sont plus sensibles à l’oxydation et ne peuvent être conservés plus de 6 mois tandis qu’une huile végétale presque exclusivement composée d’acides gras saturés, comme l’huile végétale de coco ne s’oxyde que très peu.

 
Huile végétale et huile essentielle ?
L’huile végétale est un extrait lipidique d’une plante oléagineuse, c’est-à-dire une plante dont les graines, fruits et noix contiennent des lipides tandis qu’une huile essentielle est obtenue par la distillation d’une plante aromatique. Une huile essentielle est beaucoup plus concentrée en principes actifs mais non grasse, et demande des précautions particulières, telle que la dilution dans une huile végétale avec laquelle elle se marie très bien, favorisant l’absorption des huiles essentielles sur la peau. L’idéal étant d’allier les propriétés des huiles essentielles et des huiles végétales pour créer une synergie bien équilibrée et ciblée pour une action cosmétique ou santé.
Utilisation
Si les huiles végétales sont d’excellentes bases pour les huiles essentielles, elles sont également fort utiles en usage seul, pour nourrir et protéger la peau ou comme complément alimentaire*. Dans ce cas, ajoutez-les à vos salades ou en fin de cuisson pour ne pas en altérer les vertus par une trop forte chaleur. Pour les choisir, observez bien leurs compositions en acides gras essentiels et en vitamines pour avoir des indications sur leurs propriétés plutôt cicatrisant comme le calendula, anti-inflammatoire comme l’arnica ou anti-âges comme l’onagre.
 

Précautions d’usage
Les huiles végétales peuvent généralement être utilisées par toute la famille, en particulier les huiles plus neutres comme l’huile végétale d’amande douce ou de noyaux d’abricot. Attention toutefois à l’huile végétale de rose musquée qui n’est pas toujours tolérée par les peaux sensibles. Lorsque vous testez une huile végétale pour la première fois, mieux vaut la tester au préalable en très petite quantité dans le pli du coude.
*Toutes les huiles végétales ne sont pas bonnes pour la consommation. Veuillez vous renseigner au préalable.

Sur le même sujet :
Choisir son huile végétale : mes alliées pour l’hiver
Choisir son huile végétale : quelle composition en acides gras ?
Cet article Comment choisir son huile végétale ? est apparu en premier sur Mon aromatherapie .
Source:Comment choisir son huile végétale ?

Froid, vent, pluie, frottement des vêtements et brusques passages du chaud au froid… La période hivernale met notre peau à rude épreuve en s’attaquant directement à sa couche protectrice qui s’affaiblit petit à petit. Résultat : notre peau à tendance à se dessécher et à perdre en tonus et en vitalité créant au passage des tiraillements et un inconfort, voire des rougeurs ou la peau qui pèle. Grâce à leurs vertus naturellement hydratantes, cicatrisantes, apaisantes, voire anti-inflammatoires ou anti-âges, les huiles végétales offrent une réponse simple et efficace, un geste à adopter dans sa routine quotidienne. Reste à choisir celle qui vous convient le mieux, vous avez l’embarras du choix !
L’huile végétale de Macadamia
Nourrit et adoucit
Partie de la plante extraite : Noix
Sa texture onctueuse et son odeur rappelle la noix grillée. L’huile de Macadamia est riche en acide palmitoléique (Omega 9), un acide gras rare qui lui confère ses propriétés réparatrices et nourrissantes, particulièrement appréciée par les peaux sèches et fragilisées. Très agréable en huile pour le corps, elle est très pénétrante et ne laisse pas de sensation de gras sur la peau, ce qui en fait une excellente base pour préparer une huile de massage.
Composition : l’huile végétale de Macadamia est composée pour ¾ d’acides gras mono-insaturés (des omégas 9 dont l’acide palmitoléique, très hydratant, et l’acide oléique) et d’environ 10% d’acides gras saturés.
Usage : Visage ✓✓✓
L’huile végétale de Ricin
Fortifie et protège
Partie de la plante extraite : Graine
Extrait d’une pression à froid de cette huile à la texture étonnamment épaisse et visqueuse fera le bonheur des cheveux et ongles cassants abîmés par le froid. Appliquée seule ou en complément d’autres huiles végétales, l’huile de Ricin prend soin des cheveux abîmés et desséchés. Pour fortifier les ongles cassants, massez une goutte sur chaque ongle tous les soirs.
Composition : l’huile végétale de Ricin est composée à 85% d’acides gras mono-insaturés (des omégas 9 principalement l’acide ricinoléique et l’acide oléique).
Usage : Corps ✓✓✓ – Cheveux ✓✓✓– Ongles ✓✓✓
L’huile végétale d’Argan
Régénère et protège
Partie de la plante extraite : Fruit de l’Arganier
Utilisée depuis la nuit des temps par la femme berbère pour la protection et la vigueur de sa peau et de ses cheveux, l’huile d’Argan est une merveille d’équilibre riche en vitamines et antioxydants, ce qui en fait le partenaire idéal des peaux matures. Lorsqu’elle est de bonne qualité, son odeur rappelle la noix grillée. Parfaite pour les peaux sèches et déshydratées, elle s’appliquera sur le visage en léger massage, offrant éclat et souplesse aux peaux matures. Elle apaisera et réparera des rougeurs et gerçures qui peuvent apparaitre sur le corps ou sur les mains.
Composition : Très équilibrée, elle est composée de 32 % d’acides gras essentiels polyinsaturés, 40% d’acides gras mono-insaturés et 20% d’acides gras saturés
Usage : Visage ✓✓✓
L’huile végétale d’Avocat
Nourrit et assouplit
Partie de la plante extraite : Pulpe de fruit
Qui ne connait pas les vertus santé de l’avocat? Riche en antioxydants et vitamines, il est aussi un véritable allié beauté pour la peau et les cheveux. Très nourrissante, l’huile végétale d’avocat est idéale pour assouplir et réparer en profondeur les peaux desséchées et fragiles: cou, gerçures des mains et jambes sèches « peau de croco ». En masque capillaire, elle fera des merveilles sur les cheveux secs, ternes et cassants. Protégez vos cheveux des frottements liés aux cols et aux écharpes en adoptant l’huile végétale dans votre routine de soin.
Composition : 70% d’acides gras mono-insaturés 15% d’acide palmitique
Usage : Visage ✓ – Corps ✓✓✓ – Cheveux ✓✓✓
L’huile végétale de Chanvre
Nourrit et assouplit
Partie de la plante extraite : Graines
Depuis quelques années, l’huile végétale de chanvre connait un renouveau, entre autre grâce aux nombreuses recettes de cosmétique naturelle qui vantent ses propriétés assouplissantes et régénérantes. Et pour cause, cette huile végétale a toute sa place dans notre routine de soin. Véritable huile douceur, elle est parfaitement tolérée par toutes les peaux, y compris les peaux sensibles. Appliquée le matin, elle préservera la peau de la déshydratation et la laissera souple et satinée pour toute la journée.
Composition : 70% d’acides gras essentiels polyinsaturés et 15% d’acides gras mono-insaturés
Usage : Visage ✓✓✓ – Corps ✓✓✓ – Cheveux ✓✓✓
L’huile végétale de Cranberry
Revitalise et apaise
Partie de la plante extraite : Graines
Huile précieuse riche en antioxydants, l’huile végétale de Cranberry possède une composition exceptionnelle qui contribue à limiter le stress oxydatif et le vieillissement causé par les radicaux libres (UV, pollution, etc.). Appliquée le matin, l’huile de Cranberry renforce et régénère la barrière cutanée de la peau qui sera nourrie et armée pour la journée. Sa texture douce apaise aussi les peaux sensibles et sujettes aux irritations. Elle est aussi l’alliée anti-âge des peaux matures.
Composition : Très équilibrée, l’huile végétale de Cranberry se compose de 65% d’acides gras polyinsaturés (Quasiment 32%d’Omega 3 et 32% d’Omega 6) et 20% d’acide gras monoinsaturé.
Usage : Visage ✓✓✓ – Corps ✓✓✓
Le beurre de Karité
Nourrit et répare
Partie de la plante extraite : Noix
Baume protecteur, assouplissant et nourrissant, le beurre de karité, particulièrement fondant et facile à masser, est votre allié pour affronter le froid dans bien des situations. Il protège et répare les peaux sèches et fragiles, et apaise les rougeurs et inflammations parfois liées aux frottements des vêtements. Grâce à sa texture « effet pansement », il cicatrise les peaux abimées en cas de crevasses, ou plaques sèches, y compris chez le bébé. Pour protéger la peau du froid, appliquez une petite noisette de karité sur les mains avant une sortie à l’extérieur. En première ligne face au froid, vos lèvres. Massez vos lèvres avec une noisette de karité et elles vous en remercieront ! En masque sur les cheveux, le karité sera le compagnon idéal des cheveux secs et frisés.
Composition : Une grosse moitié d’acides gras mono-insaturés et 25% d’acides gras saturés.
Usage : Visage ✓ – Corps ✓✓✓  – Cheveux✓✓✓
 

COMMENT UTILISER LES HUILES VÉGÉTALES POUR PRÉSERVER SA PEAU DU FROID ?
Sur le visage et le corps
Versez quelques gouttes d’huile végétale (3 ou 4 suffisent pour le visage) dans le creux de la main, frottez dans votre paume pour chauffer légèrement puis appliquez sur la peau en massant délicatement afin de favoriser la microcirculation.
En masque capillaire
Enduisez vos cheveux d’huile végétale en insistant sur les pointes pour des cheveux aux racines grasses et aux pointes sèches et sur le cuir chevelu en cas de pellicules. Laissez poser dans une serviette tiède pendant 1 heure, voire toute la nuit. Rincez avec un shampooing doux.
Ma recette de sérum anti-âge
Mélangez 20 ml d’huile végétale de Cranberry à 30 ml d’huile végétale d’Argan. Ajoutez 4 gouttes d’HE de Géranium rosat. Après avoir nettoyé votre peau, massez 1 à 2 gouttes sur votre visage après avoir appliqué votre crème de nuit. Ce sérum offrira à votre peau un effet tenseur, restructurant cellulaire et antioxydant.

Cet article Choisir son huile végétale : mes alliées pour l’hiver est apparu en premier sur Mon aromatherapie .
Source:Choisir son huile végétale : mes alliées pour l’hiver

L’hiver, le mois de février en particulier, représente un moment particulièrement propice aux épidémies de grippe. Il est vrai que les vaccins sont des moyens efficaces de prévention, mais en cas d’affection déclarée, la chimie de synthèse a peu à offrir : du paracétamol pour faire tomber la fièvre, des anti-douleurs, de l’acide ascorbique (la vitamine C est la star des parapharmacies en hiver), de bons conseils de base comme une hydratation suffisante et une alimentation équilibrée et vitaminée. Face à ce pauvre arsenal thérapeutique, certaines dérives ont parfois lieu, même si elles sont dénuées de sens comme prescrire des antibiotiques “au cas où”.
Pourtant, l’Aromathérapie Scientifique a beaucoup a offrir pour contrer la grippe. Découvrez quelques conseils prodigués par Dominique Baudoux, pharmacien et aromatologue.
La médecine naturelle à la rescousse
Propolis et huiles essentielles, un duo gagnant !
En homéopathie, Oscillococcinum est devenu un incontournable auprès du grand public. L’oligothérapie conseille le cuivre avec succès. La phytothérapie allie le pouvoir de l’échinacea sur l’immunité à la vitamine C contenue dans l’acérola. Tandis que l’apithérapie préconise la propolis grâce à ses bienfaits sur nos défenses naturelles. Propolis qui, combinée aux huiles essentielles (HE) dans l’Aromaforce en multiplie d’ailleurs les principes actifs.
Dans le champ des thérapies naturelles, l’aromathérapie fait figure d’exception avec ses composés actifs agissent pour la plupart selon la même logique que les solutions allopathiques, c’est à dire directement sur l’agent pathogène mais également sur les symptômes de l’affection.
Mieux encore, chaque HE représente en elle-même une large palette de molécules aromatiques, qui s’allient dans des synergies actives. Une efficacité redoutable selon les experts, même en cas d’affection virale !
 
Prévention avec les Huiles Essentielles
Assainir l’air :

en diffusant des HE de Ravintsara et/ou d’Eucalyptus radié avec un diffuseur à froid ou le mélange pour diffuseur Force et Vitalité
en utilisant le spray assainissant Aromaforce qui combat et neutralise les virus, bactéries et microbes grâce à sa combinaison de 15 huiles essentielles de Madagascar Vaporisez 5 secondes en circulant dans la pièce à assainir, 2 à 3 fois par jour, en aérant bien.

Stimuler les défenses naturelles de l’individu :

Pour soutenir les défenses naturelles de l’individu, les Capsules Bronches Eubiarom peuvent être prises à raison de 1 à 2 capsules avant le repas du matin et du soir.
En application cutanée, appliquez la Solution Défenses Naturelles lotion en friction locale de 3 à 5 gouttes sur les poignets, le thorax ou le dos, 2 à 3 fois par jour. Cette synergie peut également être diffusée dans l’air pour l’assainir.

Précautions:

Pour les enfants (6 à 12 ans), on veillera à diluer le mélange d’HE appliqué dans la même quantité d’huile végétale.
Pour soutenir les défenses naturelles des tout petits (de 3 mois à 36 mois), Pranarôm a créé spécialement l’huile de massage PranaBB Défenses naturelles.
Appliquez 2 à 3 gouttes du mélange sur chaque voûte plantaire, 2 fois par jour. Pour un enfant de 3 ans à 6 ans, on peut doubler cette dose.
Origan à inflorescences compactespartie distillée : sommité fleurie

Traitement à base d’Huiles Essentielles
En aromathérapie scientifique, on attribue un pouvoir anti-viral aux HE dont la composition biochimique allie la présence d’alcool terpénique (linalol, thujanol…), anti-infectieuses à large spectre, à celle d’oxyde (comme le 1,8 cinéole). Les aldéhydes aromatiques (cannelle) ainsi que les phénols (origan) sont également intéressantes bien que leur usage doive être bien davantage contrôlé.
Pour être efficace, le traitement devra comporter une activité antivirale, une activité anticatarrhale, ainsi qu’une couverture anti-infectieuse pour prévenir les infections opportunistes par la suite.

Faites une cure de capsules d’Origan qui stimulent fortement l’immunité.
Appliquez dès les premiers symptômes de 2-3 gouttes sur le thorax de la synergie suivante:

6 ml de Ravintsara – feuille – Cinnamomum camphora
2 ml de Laurier noble – feuille – Laurus nobilis
2 ml Palmarosa – partie aérienne – Cymbopogon martinii var. motia

Pour ceux qui préfèrent une solution toute faite, n’hésitez pas à frictionner 6-8 gouttes de la Solution Défenses Naturelles, 5 à 6 fois par jour pendant 3 jours.
En règle générale, voici les HE à privilégier dans la lutte contre les virus et donc en cas de grippe :

Oxyde + Alcool (1,8 cinéole + terpinéol)
Alcool

Ravintsara – feuille – Cinnamomum camphora
Thym CT linalol  – sommité fleurie – Thymus vulgaris

Mandravasarotra (Saro) – feuille – Cinnamosma fragrans
Bois de rose ou de Hô (linalol) – feuille – Aniba rosaeodora var. amazonica

Eucalyptus radié – feuille – Eucalyptus radiata ssp radiata
Thym CT géraniol  – sommité fleurie – Thymus vulgaris

Niaouli  – feuille – Melaleuca quinquenervia
Palmarosa (geraniol) – partie aérienne – Cymbopogon martinii var. motia

Romarin CT cinéole  – sommité fleurie – Rosmarinus officinalis
Thym CT thujanol  – sommité fleurie – Thymus vulgaris

Myrte à cinéole  – feuille – Myrtus communis
Marjolaine à coquilles ct thujanol  – sommité fleurie – Origanum majorana

Tea-tree (terpinène 1-ol 4) – feuille – Melaleuca alternifolia

Hysope couchée (car linaloloxyde) – sommité fleurie – Hyssopus officinalis  
var. decumbens
Thym à feuilles de sarriette (bornéol) – sommité fleurie – Thymus satureioides

Citronnelle de Madagascar (Ahibero) (menthadienol) – feuille – Cymbopogon giganteus

Précautions :

Pour les enfants (30 mois à 10 ans) , on se limitera à 5 gouttes du mélange d’HE diluées dans 5 gouttes d’huile végétale 6 fois par jour pendant 3 jours.
Pour un bébé (3 mois à 30 mois), nous vous conseillons notre gamme dédiée PranaBB.
Rappelons également l’importance des notions d’hygiène élémentaire: lavez-vous les mains plusieurs fois par jour, évitez les contacts physiques avec des individus potentiellement infectés, et veillez à une alimentation équilibrée, un bon sommeil et une activité physique régulière pour préserver votre immunité et votre équilibre général.

Cet article Epidémie de grippe : les huiles essentielles à l’aide est apparu en premier sur Mon aromatherapie .
Source:Epidémie de grippe : les huiles essentielles à l’aide

Les huiles végétales sont au cœur des débats sur la santé et la bonne hygiène de vie depuis quelques années. Pourtant, face à la multiplication des informations, il est parfois difficile de s’y retrouver entre les « bonnes » et les « mauvaises » graisses. Une obsession qui peut avoir ses effets pervers, comme des carences en Omega 3, entraînant des déséquilibres à divers niveau, notamment inflammatoires.  Comme toujours, l’essentiel est de trouver une stabilité, en optant pour des huiles végétales dont la composition répond réellement à nos besoins.
Saturé/insaturé ?
Les acides gras insaturés sont des acides gras qui comportent une ou plusieurs doubles liaisons carbone-carbone.
Ils se divisent en deux catégories :

les acides gras mono-insaturés, en ce compris les Omega 9, qui ne possèdent qu’une double liaison,
les acides gras polyinsaturés, comme les fameux Omega 3 et 6 qui possèdent plusieurs doubles liaisons. Liquides à température ambiante, ils comprennent les fameux acides gras essentiels impossible à produire par notre corps, l’obligeant à les puiser dans son alimentation et son environnement.

Au sein des Omega 6, on parle souvent de 2 types d’acides, les acides linoléiques et les acides gamma-linoléiques (GLA), souvent recommandés pour les peaux matures. L’huile végétale d’Onagre en est particulièrement bien pourvue, ce qui explique qu’elle soit souvent recommandée pour favroiser l’élasticité de la peau.
Les acides gras saturés, quant à eux, n’ont pas de liaison C=C. Ils sont solides à température ambiante sous nos latitudes et se conservent plus longtemps que les acides gras insaturés. Les plus connues sont l’huile de coco ou le beurre de Karité.
 Les insaponifiables
Les vertus nutritionnelles d’une huile végétale proviennent d’une part des acides gras et d’autre part des insaponifiables. Ceux-ci, bien que n’entrant que pour 1 à 15% dans la composition d’une huile végétale, apportent une contribution proportionnellement élevée. On y retrouve par exemple les vitamines E aux vertus antioxydantes, dont l’huile végétale de Cranberry est particulièrement fournie, les phytostérols et les Triterpènes aux vertus cicatrisantes, réparatrices et anti-inflammatoires comme dans le beurre de karité et l’huile végétale d’Argan. Si leur apport dans les vertus d’une huile végétale est considérable, ce sont également les insaponifiables qui peuvent expliquer pourquoi certaines d’entre elles, comme l’huile végétale de rose musquée, sont déconseillées aux peaux sensibles. Les macérâts huileux, quant à eux, sont rarement choisis pour leurs insaponifiables (puisqu’ils proviennent d’une huile neutre), mais seront plutôt choisis pour les actifs de la plante macérée.
Qu’est-ce qu’une huile végétale équilibrée ?
Cela dépend, comme toujours, de l’effet recherché.
2 valeurs sont importantes: la proportion des acides qui composent l’huile végétale et leur ratio :

Plus le ratio Omega-3/Omega-6 est élevé, plus l’huile favorisera l’équilibre inflammatoire. Elle sera « apaisante » et appropriée aux peaux sensibles. L’huile végétale de Cranberry est particulièrement riche à cet égard, ainsi que l’huile végétale de Rose musquée.
Plus le ratio Omega-6/Omega-9 est élevé, plus l’huile favorisera l’hydratation indirecte de la peau en l’aidant à créer un meilleur ciment intercellulaire, particulièrement efficace pour limiter la déshydratation.
De manière générale : plus une huile sera riche en acides gras polyinsaturés (Omega 3 et 6), plus elle possédera une texture pénétrante.
Plus l’huile sera riche en acides gras monoinsaturés (Omega-9), plus elle sera nourrissante et assouplissante, comme les huiles végétales d’avocat (70%), de macadamia (75%), ou encore de ricin (85%).
Plus l’huile sera riche en acides gras saturés,  elle créera une barrière protectrice comme l’huile de coco ou de karité.

Comment choisir mon huile végétale ?
En d’autres termes, en cas de crevasses, optez pour une huile riche en acides gras saturés riche en insaponifiables pour favoriser la cicatrisation et créer un effet barrière comme un bouclier protecteur des agressions extérieures. En prévention, ces huiles peuvent également être intéressantes pour lutter contre le froid ou autres agressions, sur les zones sensibles.
Exemples : Les huiles végétale de Karité ou de Coco.
Pour les peaux sèches avec effet peau de croco ou les cheveux cassants, optez plutôt pour une huile végétale riche en Omega 9, comme l’huile végétale d’Avocat, particulièrement nourrissante, qui va permettre de rétablir les liens et rendre la peau plus lisse et équilibrée.
Pour soutenir l’hydratation naturelle de la peau, on privilégiera les huiles particulièrement équilibrées en acides gras polyinsaturés (Omégas 3 et 6), avec de préférence un ratio plus important en Omega 3, qui apportent à la peau les éléments qui lui permettront de renforcer sa barrière naturelle de l’intérieur. Les huiles végétales de Cranberry, d’Argan, de Nigelle et de Rose musquée sont particulièrement indiquées pour le soin quotidien du visage.
Et à long terme ?
On l’a vu, les huiles végétales utilisées en voie externe représentent une solution simple et naturelle pour pallier à certains petits problèmes de peau du quotidien. En revanche, l’application cutanée ne suffit pas, puisqu’elle soigne uniquement le symptôme sans traiter la cause. En d’autres termes si vous avez la peau sèche, appliquer un corps gras ne suffit pas. C’est le signe d’un déséquilibre lipidiques et d’un défaut d’hydratation dans votre corps auquel il est important de répondre par des mesures simples :

Boire beaucoup d’eau
Faire attention à sa consommation d’alcool qui déshydrate
Consommez de bons lipides par voie orale, en particulier ceux riches en Omega 3 pouvant être consommées oralement comme l’huile végétale de nigelle ainsi que les huiles végétales d’onagre et de bourrache particulièrement intéressantes pour répondre aux besoins spécifiques des peaux matures
A découvrir les huiles végétales en capsules

Pures ou mélangées ?
 Les huiles végétales sont une excellente base de dilution pour les huiles essentielles mais peuvent également être utilisées pures sur la peau avec des effets différents en fonction de leur composition. Toutefois, si vous souhaitez obtenir une texture plus onctueuse et une pénétration plus rapide, créez une petite émulsion dans vos mains en mélangeant votre huile végétale à une noix de gel d’Aloé Vera. Si vous souhaitez préparer votre émulsion à l’avance pensez à bien rajouter un conservateur naturel. Les huiles végétales se conservent généralement 6 mois après ouverture.
 

Tableau propriétés et usages des huiles végétales à télécharger
Télécharger ici -> Propriétés et usages des huiles végétales

Cet article Choisir son huile végétale : quelle composition en acides gras ? est apparu en premier sur Mon aromatherapie .
Source:Choisir son huile végétale : quelle composition en acides gras ?

L’alimentation, l’air que l’on respire, le stress, le tabac, l’alcool mais aussi les “pensées acides”, sont des sources de toxines. Notre corps possède des filtres, mais, comme tous les filtres, ils finissent par s’encrasser, d’où l’intérêt de faire une cure qui soutiendra notre organisme dans sa tâche. Nos ancêtres l’avaient déjà bien compris, puisque la cure Detox s’inscrit dans de nombreuses traditions depuis des siècles par l’usage des plantes, nos alliées naturelles par excellence.
Le foie, une priorité
Le foie est un organe clef de l’organisme puisqu’il transforme les nutriments en de précieux éléments cellulaires tout en rejetant les déchets cellulaires et en assainissant les fluides. C’est aussi la glande qui conditionne le niveau d’énergie et de tonus en assurant une bonne qualité de la circulation sanguine. Ses fonctions vitales en font un organe à chouchouter en le ménageant, en modérant sa consommation d’alcool notamment, mais aussi en le nettoyant de temps à autre. Pour ce faire, on peut opter pour une cure d’huiles essentielles à prendre quotidiennement par voie orale.
Ma cure pour le foie
Je verse

1 goutte d’essence de Citron
1 goutte d’huile essentielle de Gingembre,

dans une cuillère à café d’huile végétale à prendre le matin à jeun pendant 3 semaines.
Durant ma cure, j’essaie d’adopter un état d’esprit Detox de façon plus général en faisant attention à mon alimentation, mes heures de sommeil, mon activité physique mais aussi mes pensées. J’évite donc les personnes toxiques et les sources de stress. Pour m’aider, j’inscris ma cure dans mon agenda comme un événement à part entière. J’évite de surcharger mon emploi du temps pour me faciliter la tâche mais aussi pour me reposer, ce type de cure pouvant engendrer une certaine fatigue dans les premiers jours. Tenez bon : l’énergie renouvelée en fin de cure et la sensation de bien-être physique qui en découlent vous permettront d’aborder le début d’année avec un mental solide.
  
Ma cure plus globale
Pranarôm a conçu un véritable élixir aux huiles essentielles de citron, menthe poivrée, romarin, anis étoilé et livèche qui permet non seulement de soutenir le foie mais également de drainer et de purifier de façon plus globale grâce aux extraits d’artichaut, de pissenlit et de chardon marie mais aussi aux extraits de thé vert et pépins de raisin, sources d’antioxydant.

 
 
Chaque matin, buvez un gobelet-doseur de 25 ml ou versez-le dans un verre d’eau pendant 3 semaines.

Objectif minceur
Une cure drainante ne fait pas perdre beaucoup de poids en soi mais permet de se reconnecter à son corps et à ses besoins tout en éliminant toxines, rétention d’eau et amas graisseux, ce qui est un excellent début qui vous donnera l’énergie, si nécessaire, de démarrer un régime et d’inscrire votre perte de poids dans la durée. Offrez-vous ce coup de pouce santé, ce réflexe naturel, et observez les résultats sur votre état d’esprit et d’être, en vous ancrant dans la tradition tout en bénéficiant de l’expertise phytothérapeutique la plus récente.
 
Cet article La cure Detox au naturel : pour quoi, pour qui? est apparu en premier sur Mon aromatherapie .
Source:La cure Detox au naturel : pour quoi, pour qui?